Le drapeau de la Fédération

Communément connu sous le nom du vieux drapeau "le Vieil Drapeau".

 Après la Révolution, le 15 janvier 1790, Arc-sur-Tille devient chef-lieu de canton. La commune a accueilli la révolution avec enthousiasme et a désigné 12 délégués pour assister à la fédération de Dijon, le 16 mai 1790, afin d'y prêter serment fédératif. A leur retour, ceux ci-précisèrent que beaucoup de cantons s'étaient présentés à la réunion avec leur drapeau.

le 20 mai 1790 la municipalité décida donc d'en acquérir un qui aurait coûté 127 livres et 6 sols.

Celui-ci sera déposé à la sacristie de l'église Saint Martin et ne pourrait en sortir sans l'agrément de l'Abbé TERGUET qui était maire du village à l'époque.

Le drapeau de la Fédération est conservé aujourd'hui en Mairie.

M. Victor DEULVOT, maire en 1912, voulant en assurer la conservation, l'a fait placer dans une vitrine.

Il est restauré en 1975 puis classé au titre des Monuments Historiques par arrêté préfectoral du 17 juillet 1976, sous l’appellation "le drapeau de la Fédération, soie blanche"

drapeau de la fédération 2

"Le drapeau est en soie blanche. Au milieu se dresse une pique surmontée du bonnet de la liberté ; cette pique traverse une couronne civique de chêne ; un sceptre d'or attaché par un ruban bleu à la pique traverse aussi la couronne de chêne ; plus bas, il y a un arc détendu.

Deux cornes d'abondance adossées s'appuient sur le drapeau et versent au bas du drapeau, l'un des épis, l'autre des fruits ; le ruban bleu du sceptre s'enroule autour de l'arc et des cornes d'abondance.

A droite, une urne épanche de l'eau, symbole de fécondité. Grâce à cette source fertilisante, un olivier chargé de fruits se développe et occupe le champ du drapeau ainsi qu'un lis en feuilles. L'olivier est sans doute le symbole de la paix ; le lis serait-il le symbole de la nouvelle royauté constitutionnelle ? Au bas du drapeau, gît un joug brisé. Sur une banderole, en haut du drapeau, on lit "TON RÈGNE, LIBERTÉ, RAMÈNE L'ABONDANCE" et en bas, sur une autre banderole "ANIME L'INDUSTRIE ET DÉTRUIT LA LICENCE"